Confrérie des Dames

Cette Conférence existe à Avrigney depuis 1867.
Il s'agissait au départ d'une " Conférence des femmes de la paroisse "
puis d'une " Conférence des épouses et mères chrétiennes "
et enfin " Conférence des Dames " telle qu'on la connaît à l'heure actuelle.

Cette Conférence fait référence à la fête de la Présentation de l'Enfant Jésus au temple et de la purification de la Vierge que l'Eglise fête le 2 Février. Quarante jours se sont écoulés depuis Noël et selon le rituel biblique, toute femme devait présenter au temple son premier-né, ce qu'elle ne pouvait faire avant, puisque les quarante jours correspondaient au temps de son impureté légale.

Pour faire partie de la Conférence des Dames, le curé d'Avrigney le Père R. Belhote, directeur de la conférence, précise en 1950: «Afin de rester autant que possible à l'esprit de la Conférence [...], sont admises les Dames qui satisfont au moins deux obligations suivantes:
1-assistance régulière à la messe le dimanche
2-accomplissement du devoir pascal. En cas d'impossibilité de réalisation de la première condition, la deuxième doit toujours être observée.

Il y a encore quelques années, la cérémonie se déroulait de la manière suivante: messe chantée, procession dans l'église et offrande de grands cierges habillés. Les personnes désignées pour offrir des cierges se tenaient de chaque coté de la table de communion pendant tout l'office, ainsi qu'à coté de la personne qui offrait le pain béni.

L'après-midi, il y avait les vêpres et à la fin de cet office la Présidente (dite Mère de Conférence) récitait une prière spéciale.

Aujourd'hui, les cotisations des membres de la Conférence des Dames sont destinées à faire dire des messes pour les vivantes et défuntes de la Confrérie, et aussi pour des dons (Secours catholique ...).