Église de Tromarey

Église sous le titre de Saint Pierre, reconstruite en 1735.
Clocher carré à toit bulbeux, une seule cloche datant de 1741 portant l'inscription:
Voco populum ad Deum,
Voco Deum ad populum,
Ludate Deum in tympano

Portail droit surmonté d'une niche arrondie, inscription DOM, porche voûté, nef unique avec deux travées voûtées d'arêtes séparées par des doubleaux en plein cintre.
Tromarey arrondissement de Vesoul, Canton de Marnay, Unité paroissiale Saint Jean-Baptiste.
Altitude 305m
Hameau de Chancevigney,
Population de 105 âmes.

Architecture intérieure

Vue générale depuis le chœur

Nef unique de deux travées voûtées d'arêtes séparées par des doubleaux en plein cintre reposant sur des pilastres engagés.

Le chœur, maître-autel et deux autels latéraux ainsi que les chapelles sont ornés de retables, adossés en stuc, réalisés par des maîtres d'œuvres italiens au 18ème. Les différents éléments en trois parties donnent un mouvement d'ensemble, et bien que l'état des retables demande une restauration, l'ensemble reste complet et symbolise:

Le chœur en relief est composé de trois parties dont celle centrale représente l'arrivée de Saint Pierre (saint patron de l'église) au paradis et la remise des clés par le Christ. Une nuée d'anges couronne l'ensemble. Gloire en couronnement, un ange tient une tiare pour le premier pape, un autre montre la nuée rayonnante. Le maître-autel est un tombeau sur un emmarchement de pierre, situé dans le sanctuaire à chevet plat. De chaque côté des anges sur un nuage, plus haut dans les médaillons des chérubins comme au-dessus du couronnement.

Les colonnes sont simples à chapiteaux ioniques, architrave, frise et corniche. On retient aussi un bandeau d'attique, pot à feu, palme, entablement cintré avec deux petits autels entre les colonnes.

Autour du chœur des boiseries avec porte de sacristie sur le côté gauche et lieu de présidence à droite. Chapelle de gauche: autel XVIIIème dédié à la Vierge Marie, autel en tombeau, chérubins, nuée et colonnes. A sa droite Saint Jean le baptiste (24 juin) reconnaissable à sa croix et à son côté un mouton. A sa gauche Saint Longin (15 mars) reconnaissable à sa lance en main droite.

Chapelle de droite: autel du Sacré-Cœur XVIIIème, autel en tombeau faisant le parallèle à la chapelle de la Vierge, statue du Sacré-Cœur de Jésus, colonnes, anges et chérubins, nuée avec au centre le Sacré-Cœur.

Sur le côté une statue en bois polychrome de Saint Vincent, XVIIème - XVIIIème.

Diacre espagnol de Saragosse, martyrisé en 304 par le proconsul Dacien. Détail, tenue de diacre, dalmatique et palme, grappe raisin et serpette.